Vous êtes ici : > Accueil > Le risque routier professionnel dans l’économie sociale : Une étude pour comprendre un enjeu majeur de sécurité au travail, des leviers pour agir

Le risque routier professionnel dans l’économie sociale : Une étude pour comprendre un enjeu majeur de sécurité au travail, des leviers pour agir

08/10/2012 13:54 par Christophe Martin

Le risque routier professionnel est présent de façon transversale dans de nombreuses branches professionnelles de l’économie sociale, qu’il s’agisse de l’aide et des soins à domicile, du secteur sanitaire et médico-social, des centres sociaux, de l’animation, du tourisme social, etc.

Première cause d’accidents mortels au travail, le risque routier professionnel représente un enjeu majeur de prévention. Les activités de l’économie sociale, en particulier dans le secteur de l’intervention à domicile auprès de personnes en situation de dépendance du fait d’un handicap, de l’âge ou de maladie, impliquent presque toujours une part de déplacements (déplacements entre deux missions, transport d’usagers, visites de particuliers ou de collectivités…). Dans ces métiers, ce risque est renforcé dans le contexte actuel de contraintes budgétaires, qui impactent les moyens humains et matériels des structures de l’économie sociale.
Le projet « Le risque routier professionnel dans l’économie sociale : comprendre pour agir » a été initié par CIDES, le centre de ressources et d’action de la Mutuelle CHORUM, en partenariat avec la FNATH, la CRAMIF et la Sécurité Routière, qui ont contribué au financement de ce projet, et avec le soutien de l’ANACT, de Générations Mutualistes, de l’UNA et de l’UGEM.

Dans ce cadre, nous publions aujourd’hui l’« Etude ergonomique pour la prévention du risque routier professionnel dans l’économie sociale et solidaire ».

Télécharger l'étude

Réalisée à partir d’études de terrain menées auprès de structures associatives et mutualistes de l’aide à domicile, des soins à domicile et de l’hospitalisation à domicile, cette étude ouvre des perspectives d’action à de nombreux niveaux. Elle a permis d’identifier les différents éléments qui ont un impact sur le risque routier professionnel, qui vont du véhicule, bien entendu, à la politique de gestion des ressources humaines, en passant par l’organisation du travail, les outils de coordination, etc. Disposer d’une vision globale sur ces éléments permet d’aller jusqu’à une réflexion fine sur les leviers d’action. Malgré les contraintes fortes dans lesquelles se trouvent les différents secteurs d’activité de l’ESS, notamment en
termes de financements, des marges de manoeuvre existent.
Mais cette étude a également permis de mettre en évidence l’impact très concret d’autres niveaux de déterminants, plus macro-économiques, sur le risque routier professionnel, du fait du cadre légal et conventionnel, mais aussi de l’environnement institutionnel et des modes de financement des activités concernées.
Pour nous, partenaires du projet « Le risque routier professionnel dans l’économie sociale : comprendre pour agir », cette étude offre un repérage des leviers d’action qui va nous permettre d’intervenir, chacun à notre niveau, pour développer les pratiques de prévention dans l’économie sociale et solidaire, en outillant les acteurs de la prévention au sein des structures elles-mêmes, mais aussi en posant la question des macro-déterminants qui impactent les risques professionnels encourus par les salariés.


Partager

← SCANDALE DU MEDIATOR,Chronique d’une débâcle annoncée La malentendance au travail. Une question qui touche 9 % de la population française. Une campagne nationale de la FNATH →

Laissez un commentaire

Nom : *
Email : *(N'apparaît pas en ligne.)
Site internet :
Commentaire : *
Code de sécurité : Version audio
Recharger l'image
Vérification : *
Réalisé avec © Franceasso.org