Vous êtes ici : > Accueil > Rapport sur l’accessibilité aux personnes handicapées. Un voile levé sur un secret de polichinelle

Rapport sur l’accessibilité aux personnes handicapées. Un voile levé sur un secret de polichinelle

20/09/2012 18:00 par Christophe Martin

La FNATH a pris connaissance avec attention du rapport remis à Marie-Arlette Carlotti sur la mise en accessibilité des établissements recevant du public aux personnes handicapées. En écrivant que l’échéance de 2015 ne sera pas respectée, le rapport lève un voile sur un secret de polichinelle. Confirmant la nécessité de conserver cette échéance, il appelle le Gouvernement à faire preuve d’une véritable volonté politique sur le sujet.

Les auteurs du rapport estiment de leur devoir d’affirmer que l’échéance de 2015 ne sera pas respectée. Malheureusement, ce n’est pas une nouveauté, dans la mesure où, au-delà des coûts des travaux, la volonté politique n’a pas toujours été à la hauteur, de nombreuses tentatives de revenir sur cette législation ayant du être repoussées par les associations.

La FNATH partage la proposition faite par les auteurs de ce rapport de conserver l’échéance de 2015 comme marqueur d’une véritable volonté politique à l’égard des personnes handicapées qui ne peuvent vivre au quotidien comme des citoyens à part entière. Elle appelle à l’ouverture rapide d’une concertation avec l’ensemble des acteurs afin que des solutions rapides puissent être trouvées sans remettre en cause les objectifs de la loi de 2005.

Par ailleurs, le rapport tord le cou à une idée largement répandue : il démontre en effet, contrairement à ce qu’assurent les détracteurs de cette réglementation, que « ces surcroîts d’exigence ne sont nullement la cause de la hausse très rapide des prix de vente des logements observée depuis quelques années », dans la mesure où « les surcoûts occasionnés sont modestes, à moyen terme, par rapport à l’ensemble des autres causes d’augmentation du coût des logements ». Le rapport enterre donc cet argument souvent invoqué pour modifier en profondeur la législation en vigueur.

Enfin, la FNATH partage le constat de la nécessaire modernisation du fonctionnement des commissions départementales d’accessibilité, dont l’hétérogénéité est préjudiciable. Elle rappelle à ce titre que la non prise en charge des frais de déplacement des membres associatifs de ces commissions constituent, outre une inégalité de traitement avec les autres membres, une difficulté majeure pour favoriser une bonne application de la loi.

Ce rapport doit maintenant faire l’objet d’une concertation rapide. Fermer les yeux sur le peu d’avancées en la matière n’améliorera pas le quotidien des personnes handicapées, alors que les personnes handicapées sont exclues chaque jour du fait de l’inaccessibilité de nombre de bâtiments. Le candidat François Hollande avait annoncé la création d’une agence de l’accessibilité universelle : alors qu’aucun calendrier pour sa création n’a été annoncé, la question des moyens humains et financiers dont elle disposera est cruciale face à cette situation.

Partager

← Soutien de Mme Colette CAPDEVIELLE à la cause des accidentés de la vie! Fête des assos à OLORON (8 septembre 2012) →

Laissez un commentaire

Nom : *
Email : *(N'apparaît pas en ligne.)
Site internet :
Commentaire : *
Code de sécurité : Version audio
Recharger l'image
Vérification : *
Réalisé avec © Franceasso.org